Madame, Monsieur

Madame, Monsieur,

En cette période de fin d'année où beaucoup se demandent dans quel endroit différent ou insolite ils pourraient passer les fêtes, permettez moi, au nom du Collectif Justice pour les victimes de la route, de vous lancer l'invitation suivante : une semaine chez une famille de victime.

Soyez assurés que nous vous réserverons le meilleur accueil même si pour nous cette époque de l'année est particulièrement douloureuse...

Il n'y aura ni faste, ni éclats.... venez partager notre quotidien en toute simplicité. Pas de tenue correcte exigée... 

Au risque de vous décevoir, il n'y aura pas non plus de décorations de Noël... elles sont pourtant là mais rangées dans des cartons ... ce qui orne nos murs ce sont les photos de nos chers disparus, un de leur vêtement resté accroché au porte manteau dans l'entrée, parce qu'il nous est impossible de l'enlever...

Pas de chants ou de musique de Noël, juste le silence, le temps qui s'égraine, rythmé par le tic-tac de la pendule, troublé par la sonnerie du téléphone : c'est un(e) proche, une personne qui ne nous a pas encore fuit qui appelle pour prendre des nouvelles, pour nous soutenir...

En ce qui concerne les repas, n'ayez crainte ! Pas d'opulence ou profusion de mets mais on se nourrit, parce qu'il le faut ! Même le meilleur des foies gras a pour nous le goût du carton...

Encore moins de cadeaux, ce que nous demandons ne s'achète pas...

Les soirs de réveillons, nous pourrons vous raconter tout ce qu'il nous a fallut réellement endurer, le chagrin et la souffrance qui ne nous quittent plus, notre parcours de combattant(e)s face aux forces de l'ordre, à la justice, aux organismes et administrations... 

Pour finir, sachez qu'il a bon nombre de familles en France qui pourraient vous recevoir et qu'aucune réservation n'est nécessaire.

Cordialement,

LE COLLECTIF JUSTICE POUR LES VICTIMES DE LA ROUTE

 

 

 



Réagir


CAPTCHA