courrier envoyé au président de la république et aux parlementaires suite à l'accident de Puisseguin

 

Monsieur le Président de la République,

 

Nous avons appris avec effroi le terrible accident de car qui a eu lieu en Gironde et qui a fait 43 victimes.

Nous constatons que chaque fois qu’un tel drame se produit (crash d’avions, accidents de trains…) et que cela concerne un nombre important de victimes, une cellule psychologique et administrative est mise en place dès l’annonce du drame pour aider les familles.

Or, Monsieur le Président de la République, voilà des années que nous demandons le même soutien à tous les parents qui, un jour, ont subi le traumatisme de perdre un proche (voire un enfant) dans un accident de la route.

Nous sollicitons cette aide auprès des différents ministères depuis des années et nous l’évoquons à chaque rendez-vous ministériel mais à ce jour, rien n’a été fait.

Aujourd’hui plus de 3000 familles de victimes se retrouvent chaque année anéanties et démunies face à un tel drame. Ces familles-là n’ont-elles pas les mêmes droits que les autres ? N’ont-elles pas le même besoin d’être accompagnées et prises en charge au moment des faits ? Ne sont-elles pas dans la souffrance comme les autres ? N’ont-elles pas droit à des enquêtes aussi  minutieuses  concernant les circonstances de l’accident qui déterminent les responsabilités ?

C’est pourquoi, Monsieur le Président, je m’adresse à vous pour vous demander la mise en place de ces cellules psychologiques et administratives dès l’annonce de l’accident, à minima une par département, afin de venir en aide aux familles de victimes souvent seules et isolées.

Nous souhaitons l’égalité d’accompagnement de tous devant la souffrance de la perte d’un être cher.

En espérant obtenir une réponse concrète de votre part, nous restons à votre entière disposition pour évoquer avec vous le manque cruel de ces cellules psychologiques en France pour toutes les familles de victimes des accidents de la route.

Veuillez agréer, Monsieur le Président de la République, l’expression de nos salutations distinguées.


                         association collectif justice victimes route

 

Copie de cette lettre au Ministère de l’Intérieur, au Ministère de la santé, au Ministère de la Justice et au Ministère des Transports et aux 577 parlementaires.

 

 

 



Réagir


CAPTCHA