Monsieur Le Président François Hollande

Monsieur le président
Malgré que je sache que mon courrier ne sera jamais lu je ne peux m’empêcher de vous écrie étant vu l’actualité de ces jours ci avec vos propos concernant l’affaire Serge Atlaoui.je cite
" La France a haussé le ton ces derniers jours, relevant de "graves dysfonctionnements de la justice indonésienne" dans son dossier, et réitérant ses appels à la clémence par la voix de François Hollande et Laurent Fabius "
Monsieur le président avant de donner des leçons aux autres pays au nom d’une certaine idéologie, vous ne pensez pas que vous devriez venir faire un tour dans les tribunaux de France avant tout ? Vous êtes bien le président des français ? Si je ne me trompe.
Vous assisterez alors à des procès ou les victimes et familles de victimes seront transparentes voir parfois méprisées, vous expliquerez aux familles qui pleurent leurs enfants tués bien trop souvent par des 
‪#‎chauffards‬pourquoi ces criminels de la route purgeront aucunes peines car bien trop souvent du sursis, 
Quels seront vos mots face à une famille ou le chauffard 2 ans avant avait déjà tué et que deux ans après il recommence en tuant cette fois leur enfant ?
Des témoignages comme cela nous pouvons vous en fournir une très grande quantité hélas.
Alors Monsieur le président au lieu de vous permettre de donner des leçons de morale à d’autres pays occupez-vous de la justice française, vous savez cette justice qui n’a que le mot, cette justice qui victimise bien trop souvent les auteurs sous prétexte que. Cette justice dont vous avez approuvez la réforme pénale de votre garde des sceaux qui sois dit en passant ne répond jamais aux courriers normal les victimes et familles de victimes n’ont jamais été sa priorité.
Cette justice qui n’applique jamais les textes de lois, à quoi bon faire des lois ? Nous avions espéré quand les jurés ont été proposés aux correctionnelles par votre prédécesseur, enfin la décision n’était pas donnée que par une seule personne, un juge !!!Mais vous vous êtes empressés d’enlever tout ça.
Nous pouvons aussi vous raconter le parcours du combattant des victimes et familles de victimes de délinquance routière, ne nous parlez pas des fameux réseaux inavem qui sont inexistants …Quand ce sont des familles qui doivent se battre pour savoir où en est la peine de celui qui a tué ou blesses en s’adressant au JAP et encore quand ils veulent bien leur répondre
Parlons aussi Monsieur le président de ces fameux classements sans suite, comment peut ’on classer sans suite la mort de son enfant ? D’un être cher ? Pensez-vous que les familles ont la force de se battre contre cette ignominie, voilà des années que nous demandons le pourcentage des classements sans suite
Alors Mr le président avant tout occupez-vous de votre pays et de votre justice car je pense que sincèrement notre pays n’est pas le bon exemple si un jour hélas nous sommes victimes ou familles de victimes.
Comme d’habitude monsieur le président vous nous répondrez pas, mais sachez que nous continuerons sans relâche à dénoncer tout ça, car la réalité nous y sommes confrontés quotidiennement contrairement à tous ceux d’en haut
Veuillez agréer monsieur le président mes salutations distinguées.

 



Réagir


CAPTCHA