Droit de réponses à Mme Perrichon Présidente de la LCVR

En qualité de Présidente je représente le "Collectif Justice des Victimes de la Route".

Le Collectif est en place depuis bientôt 6 ans et notre combat est pour une justice qui pénaliserait  les délits commis ; contre l'indifférence ; contre l'oubli fatal.

Nous contestons le comportement de Mme Perrichon, Présidente de la LCVR qui pour nous outrepasse ses droits en prétendant l'inutilité de créer une journée nationale en mémoire des victimes de la route.

Elle oublie que les victimes sont mortes ou fortement handicapées.

Elle oublie également que les familles sont AUSSI des victimes collatérales.

Ces familles qui ont besoin d'un soutien, d'une écoute, d'une reconnaissance.

Son attitude comportementale et verbale témoigne du mépris qu'elle affiche envers ces familles, ces handicapés, et plus cruellement CES MORTS !

Dans divers pays, des actions de mémoire sont mises en place afin d'aider les parents à traverser cette tragédie, afin de les soutenir dans ce chemin de vie si douloureusement amputé, afin de maintenir le souvenir de l'enfant disparu.

Ici, en France, dans ce pays que l'on dit "ouvert", il n'y a rien de tout cela.

 Alors nous comprenons d'autant moins les raisons et au nom de quoi, Mme Perrichon s'octroie le droit, en chef de diplomatie, de prétendre qu'une journée, que nous souhaitons être officialisée en date du 16 mai ou au printemps pour tous les arguments que nous avions soumis lors de notre rendez vous au CNSR alors que nous venons de lire que la date du 22 février ( journée des victimes surtout de viol…ne mélangeons pas tout …Svp ) était donnée nous sommes surpris que la date soit arrêtée alors que la journée n’a pas été encore soumise au vote du CNSR  (au même titre que la Fête des Mères !!!!!!, la Fête du travail, la journée des secrétaires ou du vélo...etc....) ne peut être validée. Insistant sur le fait que, je cite "Cela inciterait les familles à rester dans un statut de victimes", elle oublie que nous savons mieux que personne que les victimes ce n'est pas NOUS,....ce sont nos enfants morts ou fortement handicapés.

Elle s'interroge aussi, pour reprendre ses propos, sur la façon dont nous pourrions utiliser notre temps les 364 jours restants.

Nous nous battons pour que les lois changent, pour que nos enfants ne soient pas morts pour rien, pour apporter une aide et un soutien aux nombreux parents qui rejoignent une liste de plus en plus grossissante.

Nous sommes certainement bien mieux armés pour répondre à la détresse des parents, des familles souvent isolées et oubliées.

Nous dénonçons les propos intolérables et insultants tenus par cette personne, représentante de la LCVR et non pas d'une association de victimes.

Nous ne pouvons admettre ni cautionner un tel mépris. 

 


Par contre une dernière chose nous concernant du moins : 
NOUS OUBLIONS JAMAIS LE POURQUOI DE NOTRE COMBAT : LES VICTIMES ET MALHEUREUSEMENT LES SUIVANTES .

 

 

http://www.lepoint.fr/auto-addict/securite/la-securite-routiere-veut-de-nouvelles-mesures-et-une-journee-de-la-memoire-24-11-2013-1761287_657.php



Les réactions

Avatar Morelle françoise

madame Perrichon VOUS QUI SOURIEZ SUR LES CHAINES DE TELEVISION AVEC TANT D'AISANCE. vous ne savez pas ce que c'est de vivre après la mort de son enfant , de le voir diminué ni handicapé à vie !!! il existe bien une journée de la gentillesse , a quoi sert t elle????IL EXISTE DES JOURNEES POUR TOUT ET N'IMPORTE QUOI !! MAIS UNE JOURNEE EN MEMOIRE DES VICTIMES DE LA ROUTE .VOUS N 'EN VOULEZ PAS ??? EN QUOI CELA VOUS DERANGE T IL QU'UNE JOURNEE PAR AN SOIT OFFERTE EN MEMOIRE DE TOUS CEUX QUI TOMBENT SUR LES ROUTES DE VOTRE PAYS ???? c'est la question que je me pose !!!!
que vous ayez ou non des enfants , il n'est rien de plus beau qu'une journée pour se retrouver tous ensemble parents de victimes de la route et se soutenir moralement c'est un devoir de mémoire , envers ceux qui sont tombés, sur les routes parce qu'un autre a commis une erreur .que vous soyez maman ou pas vous devriez comprendre.

Le 23-12-2013 à 15:36:20

Avatar J.Cl. Van-Vooren

Rien que pour madame Perrichon il faudrait créer la journée de la bêtise humaine. Elle pourrait en être la présidente.

Le 05-06-2014 à 19:08:48

Réagir


CAPTCHA