Victimes et discriminés.

Victimes et discriminés ! Le poids de l’histoire ?


Certains membres de notre gouvernement, par ambition personnelle et pour donner satisfaction à leur égo, ignorent toutes les situations et tous les propos qui ne vont pas dans leur sens mais surtout qui ne plébiscitent pas leur personne : Je pense ici à Mme TAUBIRA, ministre d’état, garde des sceaux. 


Très attachés à leur image, à satisfaire des fantasmes là aussi personnels donnant libre cour à l’ambition débordante qui les anime et qu’ils cultivent avec jouissance probablement, estimant certainement que leur propre réussite passe avant tout, même si cela oblige à ignorer, voir à «écraser» les dérangeants.

 

Ces ministres oublient le principal, ce pourquoi ils ont été élus. Il me semble que l’ambition d’un élu ne doit pas être l’obtention d’une reconnaissance pour soit même mais le « plaisir » de donner satisfaction à la majorité des citoyens surtout quand on se dit homme, mais je pense plutôt femme, de gauche.


Il nous est triste également que l’idée nous effleure de penser que certains comportements de ministres pourraient être lié à une revanche sur l’histoire, provoquant ainsi l’allongement perpétuel d’incisives qui viennent rayer les parquets mais dont la titulaire du dentier se moque puisqu’elle se refuse à rendre des comptes se prenant probablement pour un être supérieur, ayant maintenant droit de vie et de mort sur les manants que nous sommes.


Mme TAUBIRA, nous avons bien compris que votre préoccupation première n’est pas que la justice, la vraie, soit rendue. Nous victimes et parents/famille/ amis de victimes avons bien compris que votre but était de laisser libre tous les délinquants sans vous préoccuper de nous dont vous vous moquez avec délectation semble t-il. Nous retrouvons ici vos origines et convictions indépendantistes. Vous êtes bien sur aidée en cela par certains magistrats car quelle formation juridique avez-vous : aucune ! Vous qui rejetez les jurés populaires, la loi sur la récidive. Nous espérons que ces réactions ne sont pas les conséquences de ce qui effleure nos pensées au paragraphe ci-dessus. 


En ce qui me concerne Madame TAUBIRA, j’estime être de votre part, victimes de discrimination en tant que victime. Etes-vous victimophobe ? Mr VALLS qui tente lui de nous écouter, nous à promis fin 2012, la 10ème rencontre nationale des victimes, repoussée au 1er trimestre 2013 ? Où en sommes-nous de cette journée qui n’a toujours pas été reprogrammée ?


Je persiste en redisant que les victimes sont « VICTIME DE DISCRIMINATION » gouvernementale !!

 

Prouvez nous que je me trompe !! Nous aussi, nous pourrions devenir indépendantistes à notre façon !!



Réagir


CAPTCHA