Courrier envoyé au Président de la République, Ministre de l'intérieur Manuel Valls ainsi qu'au préfet Mr Pechenard

 

                                                                             A Monsieur FRANCOIS HOLLANDE
                                                                             Président de la République 
 
 
 
Monsieur le Président,
 
 
.
                                                                                         
Suite à votre courrier reçu le 13 février 2013 sous la référence : PDR/SCP/E&A/A019315  je ne peux que constater, hélas, que nous avons  droit à une réponse type de votre part. 
Vous me précisez que mon courrier sera transmis à Monsieur le Ministre Valls ainsi qu’au préfet de la sécurité routière, Mr Péchenard.
 
 Or, depuis le 14 novembre 2012, date de notre dernier rendez-vous avec celui-ci, force est de constater qu’à ce jour, aucune suite ou réponses n’ont été apportées à nos demandes, contrairement à ce qui nous avait été promis lors de notre rencontre.
 
Nous constatons une nouvelle fois que les associations de victimes sont oubliées……voici  4 ans que nous nous battons pour  l’instauration de la journée nationale des victimes de la route.
 
 Selon les mots de Mr Péchenard, ce sujet devait être abordé lors du conseil du CNSR le 17 novembre 2012, depuis, un autre conseil a eu lieu le 13 février 2013. 
En dépit des mails et des courriers envoyés à Mr Péchenard, nous sommes toujours dans l’attente d’une réponse qui ne vient pas.
 
Nous tenons à vous préciser Mr le président que le CNSR n’est pas représenté par toutes les associations de victimes puisque ce sont toujours les mêmes associations qui le composent…
 
D’autre part, concernant la remise en place des panneaux d’avertisseurs de radars, nous ne pouvons que contester cette décision. 
Notre association a été convoquée lors du comité départemental de la sécurité routière de l’Hérault où en majorité nous avions voté pour enlever ce qui a été mis en place et qui va encore coûter de l'argent pour contenter une partie de certains électeurs…..qu’en est-il des avertisseurs de radars dans ce cas ??? Interdits ou pas ?
 
Concernant les éthylotests, nous refusons les excuses prétendant leur absence de fiabilité, nous déplorons une fois de plus, qu’au nom des profits, les éthylotests fabriqués en Afrique du sud portant la norme NF ne soient pas sérieux…
 
Pourquoi ne pas envisager leurs fabrications en France uniquement, nous avons des sociétés dans notre pays qui ont les compétences nécessaires.
D’après de nombreux témoignages nous pouvons vous affirmer que les éthylotests représentent une responsabilité morale pour beaucoup de personnes et surtout pour les jeunes qui sont, ne l’oublions pas les premières victimes de la violence routière.
 
Nous allons aussi faire part à Mme le garde des sceaux que nous n’acceptions pas la dépénalisation des délits routiers comme elle l’a annoncé .Il est intolérable que les victimes et familles de victimes soient bafouées au profit des auteurs…
 
Nous dénonçons ce laxisme de la justice depuis des années et nous pensons malheureusement qu’au regard de pareilles annonces la porte soit grande ouverte pour ces délits routiers, qui, je vous le rappelle, brisent des vies et des familles à jamais…..
 
Nous attendons de sa part de savoir comment elle envisage de sanctionner les homicides routiers avec circonstances aggravantes ???? Comme nous attendons de la part de Mme la garde des sceaux la prise de rendez-vous qu’elle nous avait promise dans son courrier du 28/11/2012 affirmant qu’elle donnera suite à notre requête. 
Nous attendons toujours depuis 3 mois.
 
Mr le Président, faut- il aller en haut d’une grue ??? Faire une action de grande envergure pour être entendus et écoutés……
 
Nous représentons des milliers de familles de victimes décédées et de victimes handicapées. Des personnes, heureusement pas concernées par ce drame, se battent à nos côtés, mais à force de constater tous les abandons de votre gouvernement et les projets de lois ahurissants, ne pensez-vous pas qu’elles risquent d’être choquées, désabusées, et déjà écœurées ?
 
Dans l’attente d’une réponse ou d’un éventuel rendez-vous aux noms des victimes de la route tuées trop souvent dans l’indifférence de notre pays et des familles de victimes complètement ignorées et rejetées du système, 
 
Veuillez agréer Monsieur le Président de la République ma profonde considération
 
copie envoyée au ministre de l'intérieur Manuel Valls et au préfet interministériel à la sécurité routière Mr Péchanard
 
courrier envoyé par de nombreuses personnes qui soutient notre combat
 


Les réactions

Avatar MARIE-LOUISE BIRCKEL

Espérons que cela ne vous arrivera pas !!!!!

PAUVRE FRANCE

Le 28-02-2013 à 10:18:54

Réagir


CAPTCHA